la tanière du hérisson

Bretagne, début du XXIe siècle. Un hérisson arpente l'existence, en musique et en souriant (quand c'est possible)... Il finira écrasé, comme les autres, mais il fait comme s'il ne le savait pas.

samedi 02 février

e gallec 001

La richesse de la langue française offre parfois des plaisirs simples qui compensent presque ses innombrables contradictions, exceptions et autres incohérences joliment archaïques.

Par exemple, le mot "encore". Comment ne pas savourer l'emploi d'un mot qui peut tantôt désigner quelque chose qui surviendra plus tard, tantôt quelque chose qui existe déjà mais est voué à disparaitre, voire quelque chose qui survient de façon récurrente.

Je n'ai pas encore reçu de lettre. J'ai encore de la farine. Il est encore en retard.

Posté par herisson sauvage à 12:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire